L'Etat des Nuisances Sonores Aériennes est devenu obligatoire depuis le 1er juin, pensez à le faire réaliser avec vos diagnostics !

De nouveaux investissements immobiliers sous la loi Duflot - 05/05/2013

    Exit les lois Scellier ou encore Besson. Désormais, les investissements immobiliers se font sous le cadre de la loi Duflot. Mais ce dispositif s’avère-t-il plus avantageux que ses prédécesseurs ? Source de défiscalisation en matière d’investissement locatif dans le neuf, comme les précédents systèmes, la loi Duflot dispose d’un élément essentiel : les plafonds des loyers à respecter. Ceux-ci sont inférieurs de 20% par rapport à l’ancien dispositif Scellier. Pour Laurent Fléchet, Directeur général délégué du groupe Primonial, cette nouvelle règle a pour effet de dégrader la rentabilité locative, mais de façon moins importante que ce qui était prévu lors de l’annonce du projet de loi. La raison en est le coefficient multiplicateur prévu pour les surfaces de 63 m² ou moins.

    La réduction d’impôt comprise dans la nouvelle loi est de 18%, en lieu et place des 13% proposés par le dispositif Scellier 2012. La perte de rentabilité risque toutefois de se révéler importante suivant les secteurs de construction, ce qu’explique Jean-Marc Coly, Directeur général de la Française REM : « La loi Duflot amène les investissements vers de nouveaux quartiers ou villes. Réaliser des constructions sous la loi Duflot sur les mêmes sites que ceux des investissements en Scellier aboutira à une rentabilité de 2% au lieu de 3% ». D’autre part, la nouvelle loi impose aussi des plafonds de ressources pour les locataires.


« Retour aux actualités

Diagnostic immobilier proche de Lyon