L'Etat des Nuisances Sonores Aériennes est devenu obligatoire depuis le 1er juin, pensez à le faire réaliser avec vos diagnostics !

La maison actuelle se dévoile, entre BBC et respect de la RT 2012 - 20/04/2013

    Une récente étude de la Céquami fait le point sur l’évolution des habitats depuis 2010. L’occasion d’observer les dernières tendances et les évolutions de ces logements performants. Première information, le nombre de demandes de labellisation a connu une nouvelle progression en 2012 (+41 %) atteignant les 3.510 demandes. Celles-ci sont principalement à l’initiative des professionnels. Autre constat de cette enquête, les demandes de label pour les opérations en rénovation n’a en revanche connu aucune progression.

    Les régions les plus actives pour l’obtention du label BBC-Effinergie sont identiques à celles de 2011, même si l’ordre a évolué : l'Île-de-France est désormais en tête, devant les Pays de la Loire et le Centre. Toujours selon Céquami, le coût moyen de réalisation des habitats BBC-Effinergie a aussi enregistré une légère baisse s’expliquant par un savoir-faire mieux maîtrisé et une démocratisation de ces nouvelles constructions. Cette donnée enregistre cependant de fortes disparités suivant les régions. Les surfaces ont aussi étaient réduites, influant de fait sur le prix final. Les superficies moyennes sont ainsi passées de 116 m² en 2010, à 114 m² en 2011 et 108 m² en 2012.

Les éléments contribuant à la performance des logements BBC

    La consommation moyenne de ces habitats s’est élevée à 48 kWhep/m²/an, tandis que la nouvelle RT 2012 préconise une consommation au plus de 50kWhep/m²/an. Autre chiffre positif, la perméabilité moyenne de ces logements se révèle inférieure au seuil admis, s’établissant à 0,43 m3/m²/h. Les solutions de construction retenues n’ont, dans le même temps, par forcément évolué avec une prédilection toujours actuelle pour la brique et le parpaing. L'isolation par l'extérieur est, elle, principalement réservée aux habitats en rénovation, utilisée en neuf dans seulement 1 cas sur 3.510 en 2012. De la même façon, alors que la RT 2012 préconise l’installation d’une VMC double flux, c’est la ventilation simple flux hygro B qui reste la plus souvent choisie.

    Enfin, après la tendance au tout énergie renouvelable, le gaz revient dans l’habitat pour la production d’eau chaude et le chauffage. Ce revirement s’explique principalement par l’évolution des équipements, mais aussi par une meilleure maîtrise des techniques de la part des professionnels. L’électricité, bien qu’en recul, occupe toutefois une place encore importante, notamment pour le chauffage.

La RT 2012, un avantage pour le photovoltaïque ?

    Ce n’est pas une surprise, avec la baisse des crédits d’impôt, le nombre d’installations en photovoltaïque a fortement chuté depuis 2010, passant de 4,75 % à 0,47 %. Selon l’enquête de Céquami, le photovoltaïque pourrait toutefois profiter de la RT 2012 en développant de nouvelles perspectives d’avenir. Cela pourrait notamment être le cas avec la multiplication d’installations vouées à l’alimentation d’un plancher chauffant. La particularité de ces équipements sera surtout de couvrir les 12 kWh/m²/an demandés par la réglementation thermique. D’autres solutions font également leur apparition, en lien avec celle-ci, à commencer par la thermodynamique.

     En plus de ces dernières avancées techniques, les professionnels parient aussi sur une évolution des solutions de financement. Cela passerait par une réforme de la loi de Finances et l’application de mesures d'incitation pour les particuliers. Affaire à suivre…


« Retour aux actualités

Diagnostic immobilier proche de Lyon