L'Etat des Nuisances Sonores Aériennes est devenu obligatoire depuis le 1er juin, pensez à le faire réaliser avec vos diagnostics !

Des détecteurs de fumée à installer dans le logement plus tôt que prévu ? - 03/05/2013

    Toutes les études le montrent, le nombre de morts à la suite d’intoxication et incendies pourrait largement être revu à la baisse par un simple équipement, à installer dans chaque logement : le détecteur de fumée. Ces appareils devront être mis en place dans chaque habitat au plus tard au 8 mars 2015, comme le prévoit la loi, à moins que la décision d’avancer ce délai ne soit prise. En effet, le week-end de Pâques a été tragique avec deux nouveaux incendies où les détecteurs de fumée auraient pu être salvateurs pour les occupants et sauver des vies. À la suite de ces sinistres, Cécile Duflot, ministre du Logement, a fait de leur installation son cheval de bataille et s’est dite prête à faire le nécessaire pour inciter les habitants à anticiper la date butoir et protéger leur logement au plus vite. La loi imposant l’installation de détecteurs de fumée remonte à mars 2010 et a nécessité deux ans pour déterminer toutes les clauses de l’arrêté afin d’aboutir à sa publication. Pour la ministre, l’objectif est aujourd’hui de « diviser par deux le nombre de victimes d’incendies, en particulier d’incendies domestiques ».

     Selon les derniers chiffres connus, quelque 250 000 incendies sont à déplorer chaque année, responsables de la mort de 600 à 800 personnes. Cette priorité, qui vise d’abord la sécurité des personnes, ne s’arrête pas non plus à la simple installation de détecteurs de fumée. En effet, toujours selon la ministre du Logement, la rénovation électrique est aussi essentielle dans ces opérations. Cette donnée est d’ailleurs confirmée par les chiffres de l’organisation Promotelec en étant responsable de 25 à 30% des incendies en France et dont l’origine identifiée implique la vétusté des installations. En lien avec cette volonté de sécuriser les habitats, Cécile Duflot a également annoncé sa volonté de généraliser le diagnostic électrique, jusque-là limité aux seuls logements dont l’installation date de plus de 15 ans, aux parties communes des immeubles.


« Retour aux actualités

Diagnostic immobilier proche de Lyon